Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aucoeurdunepassion.over-blog.com

Aucoeurdunepassion.over-blog.com

Les lectures de Delphine

Mon avis sur : Pour t’avoir de Shirley L.B chez Harlequin HQN

Mon avis sur : Pour t’avoir de Shirley L.B chez Harlequin HQN

Merci à Shirley L.B pour ce très beau SP

 

Auteur : Shirley L.B

Date de Sortie : le 23 août 2017

Editeur : Harlequin

 

Prix : 3,99 € en numérique

https://www.amazon.fr/Pour-tavoir-HQN-Shirley-L-B-ebook/dp/B074J812SQ/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1503420604&sr=1-1&keywords=Pour+t%27avoir+Shirley+L.B.

 

 

L’amour sera-t-il plus fort ?

 

Je l’ai tout de suite remarquée. Arrogante, hautaine, fringuée avec des vêtements de luxe, Gaëlle n’avait clairement rien à faire ici, dans une zone de guerre. Pourtant, elle était là, défiant du regard quiconque osait poser les yeux sur elle, se tenant bien droite parmi les autres bénévoles qui affluaient.

 

Quand j’ai percuté qu’elle faisait partie du groupe humanitaire dont on m’avait confié la responsabilité, j’ai compris que j’étais dans la merde. Je suis un soldat, j’ai dédié ma vie à mon pays, mais cette fille… Cette fille m’attire et m’obsède au point de me détourner de ma mission. Au point de me faire oublier que l’amour n’a pas sa place ici.

 

 

Gaëlle est une jeune bourgeoise parisienne, capricieuse, sûre d’elle, dominante . Pour tenir tête à son père elle accepte une mission humanitaire au Mali.

Austin est un ancien soldat américain, il quitte l’armée mais veut continuer à aider les peuples en souffrance et décide de rentrer chez les casques bleus qui le conduise au Mali.

Un premier regard, une attirance , Austin la veut dans son lit pour une nuit, Gaëlle en a décidé autrement . Mais quand la guerre guide votre quotidien, rien ne se passe comme on le voudrait !!!!!

 

Je connaissais déjà la Plume de Shirley mais là elle m’a époustouflé.

Shirley nous plonge dans l’horreur de la guerre et des attentats, c’est un sujet sensible et délicat qui nous touche beaucoup.

Elle maîtrise parfaitement le sujet et nous plonge dans l’ambiance angoissante et morbide de la vie d’un camps au Mali.

Malgré toute cette détresse, elle nous livre une magnifique histoire d’amour qui nous réchauffe le cœur et nous donne le sourire alors que tout ce qui entoure nos héros nous mets la larme à l’œil.

Les personnages sont tous deux très caractériels et totalement à l’opposé :

Gaëlle, fille a papa pourrie gâtée dépareille dans le décors mais derrière ces apparences on va découvrir une fille brisée par un événement tragique qui se protège en s’enfermant dans cette carapace de petite bourgeoise. Sa mission humanitaire va faire ressortir tous ces démons et elle va trouver refuge auprès d’Austin, un militaire expérimenté qui va tomber sous son charme.

Austin, vit pour son pays, rien ne peut se mettre en travers de son chemin et surtout pas une femme. Sa vie c’est son métier et il est hors de question de mêler une quelconque personne car la mort plane et peut l’emporter à n’importe quel moment. Mais voilà que cette jeune femme débarque et tout son monde va être chamboulé, d’abord attiré par son physique il va ensuite être bouleversé par sa fragilité et sa force de caractère.

 

On va suivre la relation de ce couple en découvrant leur véritable personnalité, la guerre va les rapprocher et les aider à vaincre leurs peurs. Ils se dévoilent au fil des pages et on tombe littéralement sous leur charme . Gaëlle qui m’a d’abord séduite par son audace et son franc parlé m’a vite émue par son implication dans la mission. Austin quand à lui m’a tout de suite plu, il a su trouver les mots pour séduire la jeune femme.

 

La plume de Shirley est émouvante, troublante. Elle trouve les mots justes pour nous transporter dans son univers et c’est le cœur serré que j’ai dévoré ce roman. Le sujet est dramatique mais très présent dans nos esprits et c’est d’autant plus touchant, on se projette dans le quotidien des personnages, on a l’impression de ressentir les choses avec eux, on n’est pas seulement spectateur, on se sent impliqué dans l’histoire et c’est parfois déconcertant car on se retrouve avec une boule à l’estomac. Il m’a fallu un moment pour me sortir de l’histoire même après la fin de la lecture. D’ailleurs en suis bien sortie ? car des images reviennent régulièrement dans mon esprit.

Ce roman m’a vraiment marqué, tant par le sujet par l’écriture talentueuse de Shirley que par les personnages

Je vous conseille fortement cette lecture qui change de nos romances habituelles mais qui vous prend aux tripes, vous chamboule et dont vous ne sortirez pas indemne !!!!

 

♥♥♥♥♥ 10/10 ♥♥♥♥♥

 

 

Gaëlle m’oblige à relever la tête vers elle et plonge son regard dans le mien. La couleur de ses yeux me pétrifie. Du noir profond. Puissant. Dévastateur.

Pourquoi t’es là ? m’interroge-t-elle, la voix montant dans les aigus. Enfin… je ne comprends pas. Ce n’est pas rationnel. Pourquoi t’es là, bordel ?

Je…, je tente de me justifier.En vain.

Laisse-moi terminer. Je ne te demande pas d’éprouver les mêmes sentiments que moi. Je ne te demande pas d’être… d’être amoureux de moi. Mais je cherche à comprendre. Peut-être que tu ne l’es pas mais tu ne peux pas nier ce qui se passe entre nous. Tu ne peux pas me rendre dépendante de toi à ce point et t’enfuir ensuite. Tu ne peux pas faire des milliers de kilomètres pour me voir et me dire qu’il va falloir que je me démerde toute seule. Non, tu ne peux pas.La colère. Ça, je maîtrise. Bien plus que la peine.

Je ne m’enfuis pas, j’affirme.Non, il est trop tard pour ça. J’essaie simplement de la protéger. De la vie en général. De moi. Parce que je ne veux pas être le prochain à lui causer un tel chagrin.Comment lui faire comprendre ?

Alors quoi ? me fustige-t-elle, les yeux revolver.Je respire profondément. Elle ne me lâchera pas. J’ai l’impression d’être pris au piège. Je déteste ça : me faire dominer. Être poussé dans mes derniers retranchements. Et en même temps, on en revient toujours là avec Gaëlle. On se cherche mutuellement jusqu’à ce que l’un de nous craque.Je vais craquer.

Tu as ce truc, Gaëlle, j’avoue, le cœur au bord d’un précipice.

Quoi ?

T’as ce putain de truc. Ce n’est pas explicable. Tu as raison, ce n’est même pas rationnel. Mais tu l’as. Quand je suis avec toi, j’ai l’impression de voir le monde d’une tout autre manière. Que le temps s’arrête et que l’horreur cesse. Je ne sais pas comment tu fais. Je ne comprends même pas comment tu fais. Mais c’est plus fort que toi. Tu débarques et en un claquement de doigts, tu fais tout disparaître. En un battement de cils, tu redonnes vie à mon cœur. Puis, t’es un paradoxe à toi toute seule. Parfois, j’ai envie de te tuer tellement tu m’insupporte. Ton accent de bourge détestable. Tes manières de princesse capricieuse. Et d’autres… D’autres, je ferais n’importe quoi pour te garder auprès de moi. Faire en sorte que tu ne sois rien qu’à moi. Parce que t’as ce truc. T’as cette beauté complètement surréaliste qui me vrille les neurones. Puis, on le voit que t’as morflé. Moi je le vois. Cette fragilité dans le fond de tes yeux, ça me rend dingue. Ça me pousse à vouloir te protéger. À aller de l’avant pour toi. Parce que c’est la seule chose que je peux t’offrir. Tu es comme intouchable. À chaque fois que je t’approche, j’ai l’impression de me perdre un peu plus dans le royaume d’Hadès. Parce que c’est toi qui as le pouvoir. Tu as le fil de ma vie entre tes mains. Tu peux continuer à me faire vivre ou me crever d’un seul coup de ciseaux. Tu es comme une cicatrice. Tu me brûles la peau à chaque seconde mais tu me rends fier. Fier parce que quand tes yeux pleins d’admiration se posent sur moi, j’ai l’impression d’être devenu quelqu’un, d’avoir réussi quelque chose dans ma putain de vie. T’as ce putain de truc, Gaëlle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article